Nos constats, nos valeurs, nos désirs

Lutter contre les violences de notre époque
Notre monde ne tourne pas rond : il nous détourne, chaque jour, de la justice, du sensible et du sens. C’est le principal facteur des violences faites aux humains, aux animaux et à la planète. Notre ville non plus ne tourne pas rond, avec des affrontements mortels dans les quartiers les plus isolés. Comme vous tou·te·s, nous voulons recréer du lien entre les habitant·e·s et rétablir la sûreté publique ainsi que la tranquillité.

Penser les choses dans leur globalité, leur complexité
Inventer des alternatives locales nécessite de lier les sujets entre eux : l’écologie ne peut aller sans justice sociale, et inversement ; les problématiques d’une ville (sûreté, espace public, biodiversité, logement, éducation, féminisme, services publics, cantine, commerces, etc.) ne peuvent être traitées de manière fragmentée ; les questions intimes ne peuvent être déconnectées de la politique.

Construire un projet de rupture écologique, sociale et démocratique
Il est temps de mettre en œuvre des radicalités concrètes. Il s’agit de faire des Lilas une ville qui donne l’exemple, qui enclenche une transition sereine mais décisive, une ville où se construisent des remparts contre les fléaux de l’époque et s’expérimentent d’autres manières de faire.

Redonner à chacun·e du pouvoir d’agir et de se réapproprier la ville
Nous voulons remettre de l’humain, du commun et du sens à chaque endroit, penser et faire avec les personnes concernées, faire renaître le collectif, réinventer la fonction d’élu·e, la désacraliser, la mettre sous contrôle en impliquant chacun·e dans son amélioration. Notre ville peut devenir l’échelon de base d’une démocratie vivante, bien mieux qu’une pseudo-démocratie participative aux allures de marketing. Nous pourrons réellement changer des choses si chacun.e prend conscience qu’elle.il est expert·e en quelque chose et peut en faire profiter les autres.

Une liste de citoyen.ne.s pour les Lilas
Ces principes guideront nos mandats d’élu·e·s : ils guident depuis des mois nos actions dans la ville et, aujourd’hui, notre manière de faire campagne. Concrètement, avec tous celles.ceux qui rejoindront cet appel, nous ferons une éco-campagne : peu de tracts, beaucoup d’échanges, grâce à des interventions ludiques dans l’espace public, des réunions ouvertes à tou.te.s, des rendez-vous festifs, des discussions avec celles et ceux qui ont expérimenté d’autres choses ailleurs, un site collaboratif, etc.